frende


Afin d'améliorer la qualité de l'eau distribuée et de l'eau rejetée dans le milieu naturel, deux grandes réalisations ont été entreprises :
-  l'usine de Traitement Biologique de l'Eau Potable, route de la Plage à Gray,
 - la Station d'Epuration de Gray, chemin d'Essertey.

Usine de Traitement Biologique de l’Eau Potable - Route de la Plage à Gray

La conception de cette usine de traitement visait trois objectifs qui aujourd’hui sont parfaitement atteints :

Obtenir une eau claire en enlevant le fer et le manganèse par un procédé naturel, le traitement biologique, afin d’obtenir une eau de qualité (l’eau de la nappe alluviale de la Saône comprend en grande quantité du fer et du manganèse dissous. Sans danger pour la santé, ces métaux dégradent cependant le confort des consommateurs en se déposant sur le linge ou dans les baignoires, ou en troublant occasionnellement l’eau, de façon peu avenante).
Utiliser un  procédé naturel : le traitement biologique qui consiste à faire filtrer l’eau captée de la nappe au travers de filtres de sable support de bactéries qui permettent le traitement biologique du fer, du manganèse mais aussi de l’ammonium, le tout favorisé par l’injection d’air à l’entrée des filtres.
Produire une eau de qualité : l’eau débarrassée des excès de fer et de manganèse est ensuite désinfectée par du chlore gazeux.


La Station d’épuration de Gray - Chemin d’Essertey

La station d’épuration a une capacité de traitement de 22 000 équivalents/habitants. Les eaux usées, eaux domestiques telles que l’eau des éviers, des machines à laver, des toilettes… sont acheminées des logements via un réseau de canalisations et de postes de relevage pour être ensuite traitées à la station d’épuration.

A télécharger

la fiche technique

 

Les eaux usées passent par diverses étapes de traitement mécaniques et biochimiques :

  • La dépollution de l’eau s’effectue  avec l’aide de micro-organismes. Un apport d’air leur permet de se multiplier jusqu'à constituer des boues liquides. Ces boues sont acheminées vers un clarificateur permettant la séparation de l’eau claire et des  boues, qui  se déposent sur  le fond. L’eau – maintenant totalement propre - est alors rejetée, dans le milieu naturel.
  • Une grille pour la récupération des gros déchets, un dessableur pour la récupération du sable et enfin un dégraisseur pour la récupération des huiles.
  • Traitement des boues résiduelles : les boues obtenues après le clarificateur sont déshydratées et déphosphatées pour être ensuite valorisées par la filière agricole.
  • Traitement des odeurs : sur l’ensemble de la Station d’épuration, l’air est aspiré, traité et désodorisé permettant ainsi de neutraliser les odeurs générées pendant les étapes de traitement dans le clarificateur.

Logo CCVG

 contact (@) cc-valdegray.fr
 03 84 65 58 69
 03 84 65 16 64
 10 rue Moïse Lévy - 70100 Gray

 

Plan d'accès

La CCVG en image

La CCVG en image 2